Les voies lacrymales

QUEL EST LE RÔLE DES LARMES ?

Les larmes sont sécrétées en permanence par les glandes lacrymales (formations anatomiques glandulaires sécrétant les larmes), situées dans la partie supérieure et extérieure de l’orbite. Elles humidifient continuellement la cornée. Lorsqu’elles ne remplissent plus ce rôle, la cornée se dessèche ce qui engendre de graves conséquences pour la vision.

QU’ENTRAÎNE UN DYSFONCTIONNEMENT DES VOIES LACRYMALES EXCRÉTRICES ?

C’est le larmoiement. La formation d’un obstacle sur le trajet des voies d’écoulement des larmes (depuis l’angle interne de l’œil jusqu’aux fosses nasales où elles se déversent, puis dans la gorge où elles sont avalées), une production trop importante de larmes ou un mauvais écoulement entraînent un larmoiement qui peut se compliquer et provoquer une infection. La raison peut aussi venir d’une mauvaise position des paupières.

lacrymales-1

 

 

 

 

 

A QUEL AGE UN DYSFONCTIONNEMENT DES VOIES LACRYMALES PEUT-IL APPARAÎTRE ?

Il peut apparaître dès la naissance.

COMMENT SOIGNE-T-ON CE DYSFONCTIONNEMENT ?

  • Le traitement chirurgical est différent selon les cas. Le chirurgien peut :
  • agir sur le canicule lacrymal (cf. schéma) : canaliculoplastie / intubation;
  • agir au niveau du sac lacrymal (cf. schéma) : dacryocystorhinostomie pour rétablir la continuité du passage des larmes;
  • mettre en place une prothèse ou un tube qui dévie directement les larmes de l’angle interne de l’œil aux fosses nasales lorsque les autres techniques ne sont pas possibles;
  • agir sur les paupières.
    L’anesthésie est le plus souvent locale chez les adultes et générale chez les enfants. L’intervention dure de 20 à 30 minutes.

CONSULTATION EXTERNE, CHIRURGIE AMBULATOIRE OU HOSPITALISATION ?

  • dacryocystorhinostomie : hospitalisation de 48 heures (le patient entre à la clinique la veille de l’opération et ressort le lendemain);
  • intubations, sondages : chirurgie ambulatoire.

AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS CESSE LE LARMOIEMENT ?

Le temps de récupération est de 8 jours environ.

QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE APRES L’INTERVENTION ?

Il est très important de ne pas toucher l’intubation. En cas d’expulsion de l’intubation, il convient de fixer la sonde sur le nez pour éviter tout frottement sur l’œil et de reprendre contact avec l’ophtalmologiste.

EXISTE-T-IL DES EFFETS SECONDAIRES OU DES COMPLICATIONS ?

Pour éviter une infection ou tout autre problème sérieux, il est absolument nécessaire de respecter les prescriptions du chirurgien. Les complications sont très rares, mais la rechute est possible. Il arrive parfois que l’obstacle se reforme, ce qui nécessite une nouvelle intervention.

DÉFINITIONS

Œdeme : infiltration et gonflement des tissus par du sérum.

Ecchymose : infiltration des tissus par du sang. Voies lacrymales excrétrices : les canalicules, le sac lacrymal et le canal lacrymonasal, qui assurent le passage des larmes depuis l’œil vers le nez.

Fosses nasales : ce sont deux cavités qui constituent, entre autres, le nez et les narines.

Intubation : petit tube placé entre les deux canalicules dans l’angle interne de l’œil.