L'enfant

LE DÉVELOPPEMENT VISUEL DE L’ENFANT

Dès sa naissance, le bébé distingue les formes, les couleurs, les mouvements. Il voit également le visage de sa maman. Pour autant, sa vue doit encore se développer. En grandissant, il percevra les détails de plus en plus fins, de plus en plus lointains, et atteindra sa vision d’adulte vers l’âge de 10 ans.

LES EXAMENS OPHTALMOLOGIQUES CHEZ L’ENFANT

Quand ?

  • A 9 mois : l’examen n’est pas obligatoire mais conseillé pour les enfants à risque (enfant prématuré, maladie génétique, problèmes ophtalmologiques familiaux, lorsque l’enfant a un oeil qui dévie).
  • A 3 ans : l’examen est obligatoire.
  • Avant l’entrée en primaire : l’examen est conseillé.

LES PATHOLOGIES LES PLUS FRÉQUENTES CHEZ L’ENFANT

Un enfant sur dix a un défaut visuel (myopie, astigmatisme, hypermétropie…). Le plus souvent, il peut être corrigé par le port de lunettes.
Plus rares sont les strabismes (3% des enfants), conjonctivites ou dysfonctionnements des voies lacrymales.

LES PREMIERS SYMPTÔMES D’UNE MAUVAISE VISION CHEZ LE BÉBÉ ET LE TRÈS JEUNE ENFANT

  • Il ne cligne pas des yeux à la lumière vive.
  • A quelques semaines, il ne suit pas un objet qui se déplace.
  • Son regard n’accroche pas (il ne fixe pas les visages ou son biberon).
  • Sa sensibilité à la lumière est trop forte (il ferme les yeux)
  • Ses yeux bougent sans cesse
  • Il louche en permanence ou par moment
  • Il s’éveille mal (désintéressement qui peut aussi être lié à un problème de surdité).

L’ENFANT MALVOYANT

  • Peut-on naître non-voyant ?
    Oui, même si cette situation est exceptionnelle.
  • Que faire en présence d’un enfant malvoyant ou non-voyant?
    Consulter une équipe spécialisée pour obtenir des renseignements médico-sociaux et, si besoin, des aides techniques et une rééducation.

QUE FAIRE QUAND… ?

  • L’enfant reçoit un produit chimique dans l’œil.
    Rincer l’œil abondamment avec de l’eau claire (bouteille ou robinet), pendant au moins 10 minutes, avant de conduire l’enfant chez l’ophtalmologiste.
  • L’enfant reçoit un projectile sur l’œil.
    Si l’œil est atteint par un coup de poing, une balle, une fléchette, un crayon…, conduire l’enfant chez l’ophtalmologiste.
  • Le rayonnement solaire est important.
    Protéger les yeux de l’enfant avec des lunettes de soleil (normes NF) et un chapeau.