La myopie

Qu’est-ce que la myopie ?

C’est une anomalie optique de l’oeil dans laquelle les rayons lumineux parallèles provenant d’un objet lointain sont focalisés en avant de la rétine au lieu d’être focalisés juste dessus. L’image d’un objet lointain est donc vue floue. Par contre, il existe une distance rapprochée où l’objet peut être vu net (parfois très près).

Deux causes (parfois associées) sont possibles : soit l’oeil est trop long (la rétine est située trop loin du segment antérieur de l’oeil), soit la partie antérieure de l’oeil (cornée et cristallin) converge trop. Lorsque la myopie est évolutive, c’est que l’oeil s’allonge légèrement, parfois à cause de la croissance chez l’enfant. Les causes exactes à l’origine du déclenchement et de l’évolution de la myopie sont inconnues, mais l’hérédité est un facteur non négligeable.
On reconnaît le myope à son habitude à fermer les yeux à demi.
myopie

A quel âge peut-on devenir myope ?

Habituellement, La myopie apparaît dans l’enfance à l’âge scolaire. Parfois, elle peut survenir entre 20 et 30 ans lorsque la vision de près est très sollicitée (travail intensif sur écran ou études), ou à l’occasion d’une grossesse.

Rarement, elle peut être dépistée précocement, dès l’âge préscolaire, surtout en cas d’antécédents familiaux. Enfin, la cataracte (opacification du cristallin) des personnes âgées s’accompagne souvent d’une myopie tardive qui améliore paradoxalement la vision de près (parfois possible sans lunettes) mais trouble la vision de loin.

Comment corrige t-on la myopie?

Par des lunettes ou des lentilles de contact (verres concaves divergents de puissance négative).
Lorsque la myopie est stable, elle peut également être corrigée par une intervention chirurgicale, après que le chirurgien ait éliminé une éventuelle contre-indication par un bilan complet personnalisé. Actuellement, les deux techniques possibles sont la chirurgie au laser excimer (PRK ou LASIK), et les implants intra-oculaires.
L’intervention au laser Excimer a pour but d’aplatir très légèrement la cornée, en agissant soit à sa surface (photo-kératectomie réfractive de surface, PRK) soit dans son épaisseur (LASIK).

Lorsque l’opération au laser excimer n’est pas possible car la myopie est trop forte (au delà de -8 dioptries environ), l’intervention par implant est alors justifiée et consiste à introduire dans l’oeil une petite lentille correctrice.

Quand peut-on bénéficier d’un traitement chirurgical?

Les conditions requises sont principalement les suivantes :

  • avoir une myopie stabilisée depuis 2 ou 3 ans,
  • être âgé d’au moins 18 ans,
  • ne pas avoir de pathologie oculaire associée

Voir les informations concernant le bilan préopératoire.

Consultation externe, chirurgie ambulatoire ou hospitalisation ?

L’opération de la myopie par laser Excimer (PRK, LASIK) dure entre 5 et 15 minutes, est indolore et réalisée sous anesthésie topique par collyres. Aucune hospitalisation n’est donc nécessaire. L’opération par implant nécessite une anesthésie locale ou générale et donc une hospitalisation de quelques heures, soit en ambulatoire (une demi-journée) soit traditionnelle (maximum 24 heures).

En combien de temps récupère-t-on une vue correcte ?

La récupération visuelle est obtenue progressivement, dans un délai qui varie en fonction du degré de myopie traitée et de la technique utilisée : quelques heures après LASIK, quelques jours après implant, quelques semaines après PRK. En fait, la meilleure vision est souvent obtenue après un à trois mois.

Quelles précautions prendre avant l’intervention ?

Les porteurs de lentilles ne doivent pas les porter les jours précédents l’intervention pour éviter tout risque infectieux. Le chirurgien vous précisera le délai à respecter selon les cas. Il faut éviter le maquillage les 2 jours précédent, et de se parfumer la veille et le jour de l’intervention.
Dans certains cas, une ordonnance de collyres à instiller avant l’intervention vous sera remise par le chirurgien.
Avant l’intervention au laser excimer (PRK ou LASIK), il est conseillé de manger normalement et d’être reposé.
Avant la chirurgie par implant, l’anesthésiste donnera des consignes concernant les éventuels traitements habituels (à interrompre ou non) et le délai de jeûne à respecter.

Existe-t-il des effets secondaires ou des complications ?

Comme pour toute opération, des effets secondaires sont possibles : sur ou sous-correction, perception de halos autour des lumières la nuit, impression de sécheresse oculaire, fatigue visuelle. Heureusement, ils sont rares, modérés, et s’estompent en général avec le temps.
Des complications imprévisibles sont possibles mais exceptionnelles, le risque étant très faible mais jamais nul.

Vous avez une ou des questions concernant l’opération ? êtes-vous opérable ?

Voir la partie du site consacrée à la chirurgie réfractive.
Consultez la liste des questions fréquemment posées (FAQ).
Posez la question au chirurgien de votre choix.