L'hypermétropie

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

L’hypermétrope distingue mal les objets rapprochés mais a une meilleure vision de loin. Le globe oculaire est trop court et l’image se forme en arrière de la rétine. Les causes de l’hypermétropie sont principalement génétiques. Parfois, l »hypermétropie peut ne concerner qu’un seul oeil.hypermetropie

A quel âge peut-on souffrir d’hypermétropie ?

L’hypermétropie est en général congénitale mais peut ne devenir gênante que longtemps après la naissance. En effet, la vision peut être nette si l’oeil « accomode », c’est-à-dire s’il fait une mise au point. Cette mise au point (appelée accomodation) est le plus souvent inconsciente et permanente, mais peut être fluctuante, fatigante et insuffisante si l’hypermétropie est trop forte, si la vision de près est d’avantage sollicitée, ou en vieillissant.

Une hypermétropie forte pourra se révéler par une tendance à loucher chez le petit enfant (strabisme « accomodatif »).

A l’âge scolaire, elle se manifestera par des maux de tête surtout le soir, des troubles de concentration, des difficultés pour le graphisme ou la lecture.

Chez l’étudiant adolescent ou adulte jeune, les maux de tête le soir, l’impression d’une vision fluctuante ou fatigante dominent.

Enfin, l’hypermétropie modérée ne peut se révéler que tardivement, vers 30 ou 40 ans, sous la forme d’une fausse presbytie précoce.

Comment corrige-t-on l’hypermétropie ?

Le but est de permettre à l’image de se former sur la rétine. Pour cela, on utilise traditionnellement les lunettes (verres convexes) ou les lentilles de contact.
Depuis une quinzaine d’années, l »hypermétropie peut également être corrigée par une chirurgie réfractive:

  • Lorsque l’hypermétropie est modérée (jusqu’à environ 3 dioptries), elle peut être traitée par le LASIK qui utilise le laser excimer. Dans ce cas, l’intervention vise à modifier la courbure de cornée en creusant un anneau périphérique, ce qui provoque un bombement central. La durée de l’intervention est inférieure à 15 minutes et la durée d’application du laser de quelques dizaines de secondes.
  • Lorsque l’hypermétropie est plus forte (supérieures à 3-4 dioptries), elle peut être traitée par un implant intraoculaire.

Quand peut-on bénéficier d’un traitement au laser ?

Les conditions requises sont multiples :

  • ne pas avoir une hypermétropie trop forte,
  • avoir une hypermétropie stabilisée,
  • être âgé d’au moins 18 ans,
  • ne pas avoir de pathologie oculaire associée.

Consultation externe, chirurgie ambulatoire ou hospitalisation ?

L’opération de l’hypermétropie au laser est pratiquée sous anesthésie topique par collyres en externe, sans hospitalisation. L’opération par implant nécessite une anesthésie locale ou générale selon les cas, et nécessite donc une hospitalisation d’une demi-journée (chirurgie ambulatoire) ou au plus de 24 heures.

En combien de temps récupère-t-on une vue correcte ?

La récupération visuelle est obtenue progressivement et dans un délai qui varie en fonction du degré de l’hypermétropie traitée. La vision s’améliore progressivement. Le résultat ne peut être jugé avec certitude qu’après quelques semaines.

Quelles précautions prendre après l’intervention ?

Dans les semaines qui suivent, il est important d’observer rigoureusement les règles d’hygiène et le traitement prescrits par l’ophtalmologiste. Une activité normale peut être reprise au bout de quelques jours.

Existe-t-il des effets secondaires ou des complications ?

Les effets secondaires sont rares et lorsqu’ils existent, le plus souvent très modérés. Les plus communs sont une sensibilité à la lumière, de légers éblouissements surtout la nuit, une sensation d’inconfort temporaire. Une surcorrection ou une sous-correction est possible. Le traitement LASIK par laser peut entraîner ou accentuer une sécheresse oculaire pendant quelques semaines. La mise en place d’un implant nécessite une surveillance régulière annuelle après l’intervention.

Des complications, par définition imprévisibles, sont exceptionnelles. Par exemple, on estime le risque d’infection à environ 1 cas sur 1000 après la pose d’un implant, et encore beaucoup moins après LASIK.

Vous avez une ou des questions concernant l’opération ? êtes-vous opérable ?