Bilan pré-opératoire

Avant toute décision opératoire, un bilan pré-opératoire complet et personnalisé est indispensable.
Celui-ci vérifiera que vous êtes un(e) bon(ne) candidat(e) pour l’intervention.

Êtes-vous un(e) bon(ne) candidat(e) potentiel(le)?

Probablement oui si :

• Vous avec 18 ans et plus.
• Votre défaut visuel est stable depuis quelques années.
Dans le doute, demandez à votre ophtalmologiste ou votre opticien.
• Votre vision avec des lunettes ou lentilles adaptées est correcte aux deux yeux.
Si un des deux yeux est plus faible, même avec une correction adaptée, son acuité visuelle doit être de 5 dixièmes minimum.
• Vous n’avez pas de maladie oculaire ou générale évolutive ou non traitée.
Il est sinon préférable de demander l’avis de votre ophtalmologiste ou médecin traitant.
• Vous n’êtes pas enceinte ou vous avez accouché depuis au moins 4 mois.
Il est sinon préférable d’attendre ce délai avant de réaliser le bilan.

Recommandations pratiques pour réaliser le bilan pré-opératoire :

• Pour prendre rendez-vous à un horaire adapté, le plus simple est de téléphoner au secrétariat de votre chirurgien.
• Précisez à la secrétaire que vous souhaitez réaliser un bilan pré-opératoire : certains créneaux horaires sont réservés pour cela. La durée de la consultation sera prévue en conséquence et le délai pour obtenir le rendez-vous sera plus court.
• Ne portez pas vos lentilles de contact les jours précédents le bilan : pendant 8 jours pour les souples, 3 semaines pour les rigides (appelées aussi flexibles).
• Apportez les références de vos lentilles (boîtes) si vous en portez, et/ou vos lunettes les mieux adaptées.
• Prévoyez de ne pas conduire ou travailler après le bilan. En effet, vos pupilles seront peut-être dilatées par un collyre qui trouble la vue quelques heures, voire parfois le restant de la journée.
• La durée du bilan est comprise entre 30 minutes et 2 heures.

En quoi consiste le bilan pré-opératoire ?

Le bilan est naturellement indispensable. Effectué par un chirurgien et un orthoptiste, il consiste à connaître vos motivations, mode de vie et évaluer les risques éventuels.
Ce bilan permet de vérifier l’absence de contre-indications à l’intervention, de choisir la meilleure technique opératoire, de définir le traitement personnalisé, et le protocole opératoire que la machine exécutera ensuite et de donner toutes les informations préalables à l’intervention et d’aider le patient à s’y préparer.

Il s’agit d’examens des yeux non invasifs, sans contact et donc indolores. Il faut regarder des lumières dans différents appareils. Ces examens comportent :
• Examen de la vision pour déterminer votre acuité visuelle avec votre correction actuelle et avec la meilleure correction possible.
• Examen clinique des yeux au biomicroscope
• Tonométrie (mesure du tonus oculaire)
• Topographie cornéenne de courbure (topographe Haag-Streit) et d’élévation (Pentacam)
• Pachymétrie cornéenne (mesure de l’épaisseur de la cornée)
• Aberrométrie (mesure des aberrations optiques des yeux avec un aberromètre Wavescan)
• Pupillométrie (mesure du diamètre pupillaire)
• Selon les cas, d’autres examens peuvent être réalisés (microscopie spéculaire cornéenne, biométrie oculaire, etc…)

Le rôle du chirurgien dans ce processus est essentiel. L’échange avec le patient permet de confirmer et d’expliquer la décision opératoire et de lui donner toutes explications nécessaires pour éclairer son choix, en toute confiance.

Vous avez une ou des questions concernant l’opération ? êtes-vous opérable ?

Posez la question au chirurgien de votre choix
Prenez directement rendez-vous
Consultez la liste des questions fréquemment posées (FAQ).